Neggafa



Neggafa

L’origine du mot Negafa est Amazigh, plus précisément de la région d’Agadir au Maroc. Ce métier existe depuis des centaines d’années, et a évolué au fil du temps. Une Negafa est avant tout une habilleuse de la mariée et c'est l'organisatrice en chef de la cérémonie de mariage marocain. La Negafa a un rôle primordial, puisque c'est elle qui guide la mariée et sa famille. Bien plus encore, son rôle est d'embellir la mariée, point central de la fête, à l'aide d'un maquillage et de coiffures hautes, de parures, de trônes, d'accessoires et de belles tenues qu'elles louent aux mariées. Il faut donc bien choisir sa Negafa, car elle est le pilier d'une cérémonie de mariage réussie. Notamment pour avoir un large choix de robes (takchitas et caftans) ou de couturiers, de amarias, de trônes de mariés, de chaises royales, de bijoux, ... mais également pour avoir une richesse et une variété de décorations ou encore de type d'animation à chaque sortie de la mariée, la Dakka marrakechia étant la plus connue.




Kenitra

Kénitra qui signifie « petit pont » en arabe est une ville du Maroc située à 40 km au Nord de Rabat. C’est la quatrième ville industrielle du pays. L'histoire de la région de Kénitra remonterait aux Phéniciens qui pourraient avoir fondé Thamusida, comptoir maritime et port fluvial, sur le fleuve Sebou. Durant près de 24 ans, elle porta le nom de Port-Lyautey. En mars 1956, lorsque le Maroc devint indépendant, la ville reprit son nom d'origine et fut donc renommée Kenitra. Les immeubles ne dépassent pas les 10 étages, mais le projet Kenitra City Center comprendra une tour d'environ 16 étages, ainsi que de nombreux nouveaux projets industriels. La ville et ses alentours ne manquent pas de sites historiques ou consacrés à la biodiversité ou à des loisirs balnéaires comme par exemple le site de Mehdia avec sa Kasbah historique, sa plage de sable fin et ses activités nautiques, le site historique de Thamusida (ancien établissement romain), ou encore la forêt de la Mamora.


Haut
×