Neggafa



Neggafa

L’origine du mot Negafa est Amazigh, plus précisément de la région d’Agadir au Maroc. Ce métier existe depuis des centaines d’années, et a évolué au fil du temps. Une Negafa est avant tout une habilleuse de la mariée et c'est l'organisatrice en chef de la cérémonie de mariage marocain. La Negafa a un rôle primordial, puisque c'est elle qui guide la mariée et sa famille. Bien plus encore, son rôle est d'embellir la mariée, point central de la fête, à l'aide d'un maquillage et de coiffures hautes, de parures, de trônes, d'accessoires et de belles tenues qu'elles louent aux mariées. Il faut donc bien choisir sa Negafa, car elle est le pilier d'une cérémonie de mariage réussie. Notamment pour avoir un large choix de robes (takchitas et caftans) ou de couturiers, de amarias, de trônes de mariés, de chaises royales, de bijoux, ... mais également pour avoir une richesse et une variété de décorations ou encore de type d'animation à chaque sortie de la mariée, la Dakka marrakechia étant la plus connue.




Temara

Temara est bordée par la préfecture de Rabat au Nord, dont elle est séparée par un espace boisé protégé appelé « ceinture verte ». Témara est une ville très dynamique depuis les années 1970. Elle a beaucoup évolué et s'est muée successivement d'une région rurale à l'activité économique centrée sur l'agriculture, à une extension urbaine rattachée à la préfecture de Rabat, puis à une ville moins dépendante de la capitale. On a pu être témoin, au fil des années, de l'implantation de nouvelles industries attirées par la situation privilégiée de Témara, et ce, sur l'un des principaux axes économiques du Maroc : Rabat-Casablanca. Pour ce qui est du mariage, les coutumes de Témara sont quasiment les mêmes que celles de la capitale du pays, Rabat. Il est cependant possible de trouver à Témara un cadre et une ambiance différents, des salles de fêtes présentant des offres différentes que celles de Rabat, ou encore des paysages urbains uniques.


Haut
×