Neggafa



Neggafa

L’origine du mot Negafa est Amazigh, plus précisément de la région d’Agadir au Maroc. Ce métier existe depuis des centaines d’années, et a évolué au fil du temps. Une Negafa est avant tout une habilleuse de la mariée et c'est l'organisatrice en chef de la cérémonie de mariage marocain. La Negafa a un rôle primordial, puisque c'est elle qui guide la mariée et sa famille. Bien plus encore, son rôle est d'embellir la mariée, point central de la fête, à l'aide d'un maquillage et de coiffures hautes, de parures, de trônes, d'accessoires et de belles tenues qu'elles louent aux mariées. Il faut donc bien choisir sa Negafa, car elle est le pilier d'une cérémonie de mariage réussie. Notamment pour avoir un large choix de robes (takchitas et caftans) ou de couturiers, de amarias, de trônes de mariés, de chaises royales, de bijoux, ... mais également pour avoir une richesse et une variété de décorations ou encore de type d'animation à chaque sortie de la mariée, la Dakka marrakechia étant la plus connue.




Salé

Salé est une ville et commune marocaine. Elle est située au bord de l'Atlantique, sur la rive droite, au Nord de l'embouchure du Bouregreg, en face de la ville de Rabat, capitale du pays ; d'où le fait que l'une et l'autre sont parfois qualifiées de « villes jumelles ». Salé présente une position stratégique sur la voie terrestre qui relie Fès à Marrakech et jouit d’une économie prospère grâce à son port, centre d’échanges entre l’Europe et le Maroc. On peut s’y balader et visiter son important patrimoine culturel. En effet de nombreux monuments et sites historiques et touristiques sont à voir, et c’est pour cela que la ville accueille près de 250 000 touristes par an. Salé est également reconnue pour son artisanat : le travail du bois et de la poterie, et l’art du « zellige » y étant à l’honneur. Les traditions pour les célébrations y ressemblent beaucoup à celles de Rabat, et ce, surtout en ce qui concerne les mariages.


Haut
×